Bilan fonctionnel d’épaule de V. Nouvel, A. Meignen et F. Daux

Bilan épaule de V. Nouvel, A. Meignen et F. Daux

Le bilan fonctionnel d’épaule est un bilan fonctionnel permettant d’évaluer la mobilité de l’épaule dans des mouvements globaux et des amplitudes « utiles » à la réalisation des AVQ

Le bilan se compose de 3 parties :

  • 5 premiers items permettent la mise en évidence rapide de limitations (articulaires ou musculaires, à définir ensuite) des mouvements de rotations d’épaule,
  • 3 suivants tiennent également compte des limitations de flexion de hanche ou de la peur de tomber.
  • L’abduction maximale d’épaule.

Ce n’est pas contre pas un bilan validé.

Matériel :

  • Fiche de passation

Protocole :

Se positionner devant le patient, de préférence debout mais l’évaluation peut se faire assis suivant les capacités motrices du patient.
On lui demande ensuite de réaliser une suite de geste.
Il est tout à fait possible de mimer les gestes (« faite comme moi ») en se positionnant face à la personne ou à côté d’elle.

Une 2nd partie (ajouter au bilan actuel) donne des indications sur l’indépendance de la personne pour l’habillage et la toilette.

Cotation :

  • Possible et correct
  • Possible mais incorrect (description)
  • Impossible (distance entre la main et le point visé)

Habillage haut : autonome          aide partielle          dépendant
Habillage bas :   autonome          aide partielle          dépendant           chaussage
Toilette haut :    autonome          aide partielle          dépendant
Toilette bas :      autonome          aide partielle          dépendant

Où se le procurer :

Ici : Feuille cotation bilan épaule de V. Nouvel, A. Meignen et F. Daux  

 

Avis ergo :

J’utilise ce bilan depuis que je suis ergothérapeute (et même avant en stage, car j’ai eu la chance de faire le stage à A.Balmès à Montpellier et d’avoir Valérie et Fabrice Nouvel comme professeur).
Je le trouve rapide à passer, claire et facilement interprétable. Toutefois il est autant une grille d’observation qu’un bilan « fini », il est important de compléter par d’autres observations comme l’état articulaire, la spasticité, des antécédents de fractures ou d’opération….
En tout cas, il est, pour moi, un indispensable du « pack bilan d’entrée » dans un service de gériatrie.

L’auteur

Je m’appelle Claire-Elise, je suis ergothérapeute depuis 2007. J’ai commencé par un peu d’exercice libéral (pédiatrie) et d’hospitalier avant de complètement m’orienter vers la gériatrie. Depuis j’ai eu la chance de travailler au sein de différentes équipes et structures : Long séjour, unité protégée Alzheimer, Médecine gériatrique, Médecine polyvalente, Unité de soins palliatifs, EHPAD… Avant de poser mon « sac » au sein d’une Equipe Mobile de Gériatrie et d’un SSR polyvalent/SSR gériatrique et court séjour gériatrique … Pour le moment.

Laisser un commentaire